Toutes les actualités

Payer son loyer

Dès aujourd'hui, vous pouvez régler vos loyers et charges par internet !

Coronavirus : mesures exceptionnelles

Retrouvez sur cette page les dernières informations concernant les mesures prises à l'OPH d'Ivry face à la pandémie de coronavirus (COVID-19)

Le référendum du 6 avril dernier (photo : David Merle)

En avril dernier, via un référendum, le personnel et les locataires de l’OPH ont, à une large majorité, plébiscité la transformation de l’Office en coopérative, option alternative à la fusi

Régularisations des consommations d’eau

Dans le courant du 1er semestre 2019, vos compteurs d’eau chaude et d’eau froide ont été changés.

La Grande Tuilerie

Bienvenue aux nouveaux voisins de La Grande Tuilerie !

Venez les accueillir autour d’un verre de l’amitié vendredi 4 octobre à 18h30, au 10-12 rue Jean-Jacques Rousseau !

 

Régularisations des charges 2018 (C) Freepik

Comme chaque année, l'OPH procédera à la régularisation des charges locatives facturées en 2018 sur l'avis d'échéance du mois d'octobre. 

Ce samedi 6 avril, 7 631 locataires de l'OPH d'Ivry(titulaires et co-titulaires des baux) étaient appelés à se prononcer sur la question « Êtes-vous pour la transformation de l’OPH d’Ivry en coopérative HLM ivryenne ? », la coopérative étant une option alternative à la fusion des OPH du territoire imposée par les lois Maptam et Elan.

Cher·e·s locataires, 

Au 1er janvier 2021, votre bailleur, l’Office Public de l’Habitat (OPH) d’Ivry-sur-Seine, disparaitra. Du moins, sous sa forme actuelle. Nous avons voulu que vous soyez pleinement acteurs dans le choix de la future forme de l’OPH, en organisant des réunions d’information qui aboutiront à une consultation des locataires et du personnel, le 6 avril.

Créé en 1923, l’OPH d’Ivry-sur-Seine est un bailleur social public qui gère 6 400 logements et en construit une soixantaine, chaque année, dans la ville d’Ivry.

La loi Elan, adoptée en 2018, oblige tous les OPH d’un territoire à fusionner en un seul, afin de créer une mégastructure d’au minimum 12 000 logements. 

Une alternative à la fusion s’offre toutefois à nous : transformer l’OPH en société coopérative.

Pages