Vivre dans votre logement

Vivre dans votre logement

Vous louez un logement à l’OPH. Cela implique le paiement d’un loyer et de charges. Mais vous pouvez aussi avoir droit à des aides.

Vous recevez chaque mois un avis d’échéance. Il comporte :

Le loyer

Il se calcule à partir de la surface corrigée ou de la surface utile. Son prix est révisé annuellement au 1er janvier, selon la législation et sur décision du Conseil d’administration.

Les provisions pour charges locatives (ascenseurs, parkings, chauffe-bains, interphone, chaudières...)

Leur tarification est révisée au 1er février de chaque année en fonction de la dépense engagée par l’OPH l’année précédente. Leur montant est déterminé par cité conformément au décret de charges.

Ces provisions font l’objet d’une régularisation annuelle, généralement en octobre, après contrôle des comptes budgétaires par les représentants des locataires. Elles comprennent également des cas particuliers, parmi lesquels :

  • Le chauffage, pour lequel le coût annuel couvre 7 mois de consommation (janvier à avril / octobre à décembre), mensualisé sur les 12 mois de l’année ;

  • Les facturations d’eau quadrimestrielles (mars, juillet et novembre) en fonction des relevés d’index détaillés sur le décompte joint à l’avis d’échéance. En dehors de ces périodes de régularisation, il est appliqué des provisions d’eau en rapport avec la consommation du locataire. Le prix du mètre cube varie en fonction des facturations établies par la société en charge de la distribution d’eau.

Les charges diverses

Elles se réfèrent essentiellement aux parties communes et se rapportent au personnel de service ainsi qu’au personnel de gardiennage qui effectue le traitement des ordures ménagères.

D’autres charges diverses sont calculées en fonction des groupes (eau, électricité, nettoyage, dératisation, désinsectisation des parties communes, entretien des VMC, détartrage, entretien de la robinetterie, entretien du réseau câblé ou numérique, entretien des espaces de jeux...).

L’aide au logement (APL ou AL)

Elle est déduite directement de l’avis d’échéance dans la mesure où le locataire en est bénéficiaire.