Précisions suite à la parution, le 28/11/2018, d’un article dans le Parisien mettant en cause l’OPH d’Ivry

Communiqué

Depuis 20 mois, l’OPH d'Ivry réhabilite la cité Extension Truillot, pour plus de confort et une meilleure isolation thermique mais aussi acoustique des logements. Malgré le coût élevé de cette opération (9 millions d’euros*), les loyers des locataires n’augmenteront pas.

Malheureusement, ce type de travaux complexes, en site occupé (les logements restent occupés pendant toute la durée des travaux), s’accompagne de certains désagréments pour les habitants.

 

 

Les 25 et 26 novembre derniers, un locataire s’est exprimé sur Facebook et auprès d’un journaliste du Parisien.
A ses propos, nous tenons à apporter les précisions suivantes :

  • La famille, qui vivait à trois dans un T1, s’est vu proposer un T3 dans la cité Louis Bertrand en février dernier, logement qu’elle a refusé ;
  • Le 29 août dernier, elle a signalé à l'OPH, pour la première fois, la présence de souris dans son appartement. Il est apparu que ces rongeurs remontaient par les parois récemment installées pour isoler le logement du bruit des ascenseurs ;
  • Le 19 septembre, l’OPH a fait intervenir une société spécialisée. Depuis, aucun autre signalement de la présence de rongeurs n’a été transmis à l’Office, ni par le locataire, ni par une autre personne.
  • Dans le cadre des travaux d’isolation précités, des trous provisoires dans le bas des murs avaient été réalisés afin de faire sécher la laine de verre. L’OPH et l’entreprise en charge des travaux ont tenté à de nombreuses reprises de contacter le locataire afin de pouvoir reboucher les trous et réinstaller les plinthes. Sans réponse de sa part, il nous a été impossible de pénétrer chez lui pour finaliser les travaux. Cette intervention, prévue de longue date, est pourtant nécessaire pour enrayer le problème.

Nous sommes surpris par la publication de cette vidéo car la situation est prise en charge depuis plusieurs mois. Entre le 19 septembre et le 25 novembre (date de publication du post avec vidéo sur Facebook), le locataire n’a fait parvenir aucune réclamation à l’OPH, que ce soit par courrier, par téléphone ou par l’intermédiaire de son gardien. En tant que bailleur fortement attaché à la proximité avec ses locataires, l’OPH regrette cette situation.

Nous rappelons que l’Office Public de l’Habitat d’Ivry-sur-Seine fait intervenir régulièrement, sur l’ensemble de son patrimoine, des sociétés spécialistes de ce type de nuisance. Les équipes sont particulièrement attentives pour accompagner les locataires en cette période de travaux. Ceux-ci seront achevés début 2019.

À Ivry, le 29 novembre 2018

 

 

 

Programme cofinancé par le
Fonds européen de développement régional

 

Repères : 

* Ces travaux sont financés à hauteur de 50% par le Feder, 11% par la Ville d'Ivry, 4% par le Département du Val-de-Marne et 35% par l'OPH d'Ivry.