Les états des lieux sortants passent à la tablette

Voilà déjà plusieurs mois que les gardien·ne·s ont délaissé le papier pour les états des lieux entrants. D’ici la fin de l’année, les tablettes informatiques seront également utilisées pour les visites-conseils et les sortants.

« Une grille de vétusté a été adoptée l’année dernière en concertation avec les représentant·e·s des locataires, explique Anne Rajchman, directrice financière et informatique. L’informatisation des états des lieux sortants permettra de se baser sur cette grille pour déterminer la part des travaux revenant aux locataires. »
Quelques jours avant l’état des lieux de sortie, le gardien ou la gardienne proposera une visite-conseil. Le locataire saura ainsi quels travaux il devra effectuer pour rendre son appartement en bon état et le montant qui lui sera facturé si ceux-ci n’étaient pas faits.

« Grâce aux états des lieux informatisés, on gagne en précision, poursuit Patrice Huart, gardien de la cité Voltaire. On peut mettre plus de commentaires et de détails. De plus, la procédure est harmonisée sur tout le patrimoine. » Le document est plus clair, sans risque de quiproquo. Il est envoyé aux locataires par email ou par courrier dès le lendemain. « La dématérialisation nous permettra d’optimiser nos circuits, continue Anne Rajchman. Les décomptes (dépôt de garantie, solde de tout compte, charges…) seront envoyés plus vite aux anciens locataires, et nous pourrons relouer plus rapidement. » Tout le monde y gagne !