CGL - Confédération générale du logement

Tribune libre de février 2021

LA FRACTURE DES CITÉS

Avant le confinement, j’ai beaucoup marché dans Ivry et observé les bâtiments, notamment ceux de l’OPH. J’en ai vu beaucoup qui sont agréables, bien situés, en bon état. Mais, ce qui m’a frappé fut la différence avec d’autres patrimoines de l’OPH. Malheureusement, j’ai aussi visité tant de constructions défraîchies, de cages d’escalier sales, d’espaces verts qui servent de poubelle. En marchant, je vois une fracture : deux patrimoines.

Un patrimoine qui se porte bien. Il permet une vie agréable pour un coût modeste. Les édifices sont plus petits, moins vieux, mieux connectés à la ville. Les locataires portent moins de difficultés, donc leur moral est meilleur.

Cependant, je constate aussi un patrimoine délabré. De multiples traces sont visibles, sur les boîtes aux lettres, dans les espaces extérieurs, à l’intérieur des cages d’escalier. Mais surtout il est visible par le sentiment d’abandon de ses habitants. Les loyers restent bas et les logements grands, néanmoins, les locataires veulent partir. Le sentiment de délaissement est terrible. C'est d'autant plus terrible que le COVID-19 nous a rappelé que nos logements sont d’abord des lieux de vie.

Confédération Générale du Logement du Val-de-Marne (CGL 94) 2, square Dufourmantelle 94700 MAISONS-ALFORT
Téléphone: 01 43 75 11 80, cgl94@free.fr

Repères : 

La CGL trouve son origine dans le vaste mouvement solidaire qui a suivi l’appel de l’Abbé Pierre de février 1954. À cette époque se sont constitués un peu partout en France des comités d’aide aux sans-logis. Objectifs,  mettre en œuvre toutes les actions nécessaires pour promouvoir, défendre et faire appliquer le droit au logement, pour les demandeurs et usagers du logement.

 

Contact : 

Confédération Générale du Logement du Val-de-Marne
2 square Dufourmantelle
94700 Maison-Alfort
01 43 75 11 80
cgl94@free.fr
www.lacgl94.fr

randomness